S'il faut à notre histoire un début
pourquoi boude-ton celui-là
existe ce qui est reconnu
et plus que l'autruche ici bas
ce qui nous gêne est exclus
on préfère ce que l'on croit
même s'il passe inaperçu
même s'il n'existe pas.
On ne peut rien commencer
sans s'abandonner à ses yeux
par eux passent le vrai
et les règles du jeu
mais se tient dans celles-là
ce qui nous blesse en vérité
l'alpha et l'oméga
de ce qu'on ne peut pas supporter
Pour y échapper
on s'invente des histoires
de divinités
de patries et de devoirs
mais si l'on peut
mentir à la terre entière
la vérité en nous
ne sait pas se taire
Voila pourquoi
qu'ils soient laïques ou religieux
ce principes là
ne savent pas nous rendre heureux
au nom du combat
pour conjurer nos doutes
pour ne pas nous voir là
là ou il y a sortie de route
Voila pourquoi ils nous mettent
à genoux ou au pas
pour que les peut-être
rattachés à ce qu'ils croient
à ce qu'ils arrêtent
nous paraissent moins étroits
pour réduire en miettes
nos questions et nos pourquoi
S'il faut à notre histoire un début
il se tient tout à la fin
mille fois plus craint qu'attendu
il nous montre le chemin
ce n'est pas une invitation
ce tapis rouge déroulé
à la couleur du sang
d'une guerre déclarée
Dans ce monde où tout s'achève
nous sommes la solution
pour que la mort marque une trève
dans ses terminaisons
il faudrait pour cela qu'on comprenne
que l'amour est un combat
qui laisse place à la haine
si on ne l'assume pas
Ce monde condamne la faiblesse
est insensible à la pitié
comme aux appels de détresse
ici il faut être fort pour gagner
il se tient dans l'amour
tellement de violence sans haine
seul capable pour
de briser nos chaines